En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Recherche
 
Fermer
Vous êtes ici :   Accueil » Championnat par Equipes Antilles Guyane

La qualité de l’air en Martinique

Les Archives

Médias

L'agenda de la Ligue

Nouveautés du site

(depuis 14 jours)

Les Clubs en Martinique

La Fédération Française de Tennis de Table (FFTT)

Nous contacter

Championnat par Equipes Antilles Guyane

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.lttmartinique.com/data/fr-articles.xml

Saison 2017 / 2018 - 13ème Championnat par Equipes Antilles Guyane (CEAG)

LES FRANCISCAINS RESTENT SUR LE TOIT DES ANTILLES-GUYANE

Le championnat Antilles-Guyane par équipes de tennis de table s’est déroulé les samedi 06 et dimanche 07 Mai 2018 au CREPS des Abymes en Guadeloupe. A la suite du forfait des deux équipes de Guyane , les quatre premières équipes martiniquaises et guadeloupéennes y ont participé : Respectivement, Le Club Franciscain (CF) (Champion de la Martinique), le Club Colonial (CC) (vice-champion), le Sporting Club Lamentinois (SCL) et le Three T (3T) pour la Martinique et L’Étoile de Morne à l’Eau (EME) (Champion de Guadeloupe), le PPC de Baie Mahault (PPCBM) (vice-champion), l’Alliance Sainte Claudienne de Saint Claude (ASC) et le Stade Lamentinois Tennis de Table du Lamentin (SLTT)pour la Guadeloupe.

Un premier tour fatal à 3 équipes martiniquaises.

Samedi après-midi, le club franciscain affrontait le quatrième du championnat guadeloupéen, à savoir le Stade Lamentinois. A l’issue d’une belle rencontre, les OLLIVIER, POIRET, VICTORIN et CLIRYX s’imposèrent sur le score sévère de 9 à 1. Le club colonial privé de son meilleur joueur, retenu pour raisons professionnelles, n’eut pas cette réussite et s’inclinèrent sur le score de 8 à 4 contre l’Alliance, équipe prétendante au titre. Les champions et vice-champions guadeloupéens n’eurent aucun mal à se débarrasser respectivement du Sporting et du Three T sur les scores sévères de 8 à 1 et 8 à 0.

Demi-finales.

Dimanche matin, les « vert et noir », rappelons-le, champions Antilles Guyane en titre et favoris sur papier, étaient alors opposés au PPC, moins fort sur papier mais toujours très dangereux, démarrèrent en trombe après la défaite de Nicolas POIRET contre le numéro 1 du PPC, Christophe LOMBARDY. Cependant, Matthias OLLIVIER, numéro 608 français, Fabrice ÉLIE DIT COSAQUE et Christian VICTORIN ne flanchèrent pas et ramenèrent le score à 3 à 1. LOMBARDY confirma sa bonne forme contre VICTORIN en amenant le deuxième point, mais les autres franciscains restèrent solides et on commença les doubles sur le score de 6 à 2. Les paires OLLIVIER/VICTORIN et ÉLIE-DIT-COSAQUE/POIRET amenèrent le septième et huitième point, synonymes de qualification pour la finale, respectivement contre VÉNUTOLO/CÉPRIKA et LOMBARDY/DINGA.

Les verts attendaient alors leur adversaire et l’Etoile de Morne à l’eau eut toutes les peines du monde à sortir l’Alliance sur le score de 8 à 6, 3 manches à 2 lors du match décisif.

Finale :

Les franciscains conservèrent la même équipe alignée en demi-finale pour affronter les hommes du capitaine CUIRASSIER Grégory accompagné de BLOT Steven, CAFAIT Ronny et LAGUERRE Bulien.

La rencontre commença par ELIE DIT COSAQUE et POIRET qui affrontèrent respectivement CUIRASSIER et CAFAIT. La logique fut respectée, et CUIRASSIER et POIRET s’imposèrent sur le score de 3 manches à 1. A la suite de ce score de parité, VICTORIN et OLLIVIER remportèrent leur match sur le score de 3 manches à 0 contre LAGUERRE et BLOT. Les quatre simples suivants commencèrent donc sur le score de 3 à 1 pour les verts et si POIRET et OLLIVIER s’imposèrent sans trop de mal 3 – 0, les autres rencontres furent très accrochées.  En effet, VICTORIN s’inclina à la belle contre BLOT et ELIE DIT COSAQUE, mené 8 à 2 lors du set décisif, sauva deux balles de match pour ramener le sixième point des franciscains.

Comme en demi-finale, on commença les doubles sur le score de 6 à 2. Les paires OLLIVIER - VICTORIN et ELIE DIT COSAQUE - POIRET étaient alors opposées respectivement à BLOT -CUIRASSIER et CAFAIT – LAGUERRE. Si la seconde rencontre fût expédiée en 3 sets pour POIRET et ELIE DIT COSAQUE, il en fût tout autrement pour le premier double. En effet, les franciscains affrontaient une paire qui joue ensemble depuis plusieurs années et qui a rapporté plusieurs titres, dont le titre de champion double des DOM-TOM 2012. On assista à une rencontre de toute beauté et notamment un quatrième set épique. En effet, la paire OLLIVIER VICTORIN amena le huitième point, synonyme de victoire, sur le score de 18 à 16, après avoir sauvé plusieurs balles de set lors d’échanges de toute beauté.

On notera le sans faute de Matthias OLLIVIER, meilleur joueur de la compétition, qui remporta tous ses simples sans perdre un set, et les doubles en ne « lâchant » que deux sets

C’est le cinquième titre Antilles-Guyane des franciscains après leur sacre en 2008, 2009, 2010 et 2017.

Résultats détaillés :

 

  • Quart de finale   :

CF (Martinique)                                         bat       SLTT (Guadeloupe)                             9 victoires à 1

ÉME (Guadeloupe)                                    bat       3T  (Martinique)                                   8 victoires à 0

ASC (Guadeloupe                                    bat      CC (Martinique)                                   8 victoires à 4

PPCBM (Guadeloupe)                              bat      SCL (Martinique)                                  9 victoires à 1

  • Demi finale :

EMC (Guadeloupe)                                   bat     ASC (Guadeloupe)                               8 victoires à 6

CF (Martinique)                                         bat     PPC (Guadeloupe)                               8 victoires à 2

     Match pour la troisième place :

ASC (Guadeloupe)                                   bat     PPC (Guadeloupe)                                8 victoires à 2

Finale 

Club Franciscain (Martinique)                   bat    Étoile de Morne à l’Eau (Guadeloupe)  8 victoires à 2

Classement général final

1er :     Club Franciscain (Martinique)

2ème Étoile de Morne à l’Eau (Guadeloupe)

3ème Alliance de Saint Claude (Guadeloupe)  

4ème PPC (Guadeloupe)

5ème SLTT (Guadeloupe)

6ème Club Colonial (Martinique)

7ème Sporting Club Lamentinois (Martinique)

8ème Three T (Martinique)

L’organisation :

Pour sa cinquième organisation de la manifestation, la ligue de Guadeloupe avait la lourde tâche de recevoir les délégations pongistes cette année. Les choses se compliquaient quand, une semaine avant la compétition, Manuel MÉRI, président de la Ligue de Guadeloupe informait son homologue de Martinique, Jean-Michel TALBA, du désistement des 2 équipes de la Guyane ! Pour pallier à cette déconvenue de dernière minute, une 4ème équipe de part et d’autre des ligues antillaises devait prendre part pour rester conforme au règlement tripartite de cette compétition qui prévoyait cette dernière formule. Ainsi, le Stade Lamentinois Tennis de Table de Guadeloupe et le Three T de Trinité en Martinique bénéficiaient de cette mesure. Le caractère « Antilles-Guyane » demeurait cependant car  la ligue de Guyane avait dépêché malgré tout un délégué et un Juge-arbitre, éléments indispensables pour éviter de revenir au simple Championnat par Équipes des Antilles qui avait laissé place à l’intitulé actuel depuis 2006 !

Le CREPS des Abymes offrait à l’organisation, une facilité indéniable en réunissant à la fois, hébergement, restauration et salle de jeux. Un avantage conséquent qui a contribué largement à la réussite de la manifestation palliant ainsi aux autres manques pour le moins anecdotiques. Il faut noter que cette édition se faisait sous le regard d’un élu fédéral, Monsieur Claude RAECKELBOOM, dépêché par la Fédération Française de Tennis de Table pour assurer, d’une part, une formation d’arbitres régionaux en marge de ce championnat dans l’île sœur et d’autre part, une formation d’arbitres régionaux, de Juge-arbitres 1er degré et de 2ème degré chez nous.

Lors des allocutions de clôture et les civilités de coutume, Manuel Meri a transmis le témoin à Jean-Michel Talba pour la 14ème édition qui se déroulera en Martinique. Ainsi, en plus de cette responsabilité pour lequel ce dernier est déjà rompu, un nouveau titre en poche, c’est aussi le challenge de voir un grand nombre de candidats lauréats à ces formations que le président de la LTTM ramène dans ses bagages. Un point sera fait ultérieurement sur ce projet.

1.jpg

De gauche à droite :

Fabrice ELIE DIT COSAQUE Nicolas POIRET Matthias OLLIVIER Christian VICTORIN Joseph DANSICARE Claude CLIRYX Daniel NICANOR

2.jpg

3.jpg

Ensemble des participants



Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
3 Abonnés

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  121134 visiteurs
  9 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 4 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!